Facteurs à risque

Les facteurs à risque sont notamment :

  • Avoir des contacts physiques avec une personne infectée par la méningite
    (Ex : échange de salive par des baisers, des éternuements, s’échanger les verres, la cigarette, …)
  • Partir dans un pays où la maladie est très présente (le mieux est de s’informer avant de partir)
  • Fumer (la méningite peut toucher les fumeurs ACTIFS ET PASSIFS)
  • La fatigue et le stress affaiblissent le système immunitaire et vous protège moins bien des risques de maladie. 

Si vous suspecter un cas de méningite, il faut amener le patient au plus vite auprès d’un médecin. Devant tout soupçon de méningite, le médecin hospitalisera immédiatement le patient.

Une ponction lombaire (prélèvement de liquide céphalorachidien) permettra d’identifier la bactérie ou le virus responsable de la méningite. Cela permettra d’adapter le traitement en fonction du type de méningite dont est atteint le patient.

S’il s’agit d’une méningite à méningocoque, un traitement préventif (antibiothérapie, vaccination) sera proposé aux personnes ayant eu un contact étroit ou prolongé avec le malade.